Bienvenue !

Sur ce blog vous pouvez découvrir mes meilleures images prises dans ma région, la Bourgogne. Plus précisément dans le secteur de Dijon et ses alentours. Mes clichés sont orientés par mes passions qui sont: la météorologie, le Mont Blanc vu depuis Dijon, les paysages et aussi l'astronomie.
Bonne découverte!
David

Crack !

Enfin un orage digne de ce nom pour le Dijonnais, et en plus en début de soirée !
Vers la fin d'après midi, un système multi-cellulaire bien orageux remonte du Massif Central en direction de la Bourgogne. La trajectoire est telle que peu de doute subsiste, la Côte d'or va être touchée. Ma seule interrogation résidait sur le maintien ou non de l'activité électrique jusqu'ici.
J’anticipe l'arrivée du front orageux qui faisait bien 50km de largeur en me basant à un point de vue juste au nord de Dijon. Au final, peu d'éclairs visibles avant leur arrivée même sur Dijon. La pluie intense à rendu le spectacle difficile à voir et à photographier.


Petite chasse

Samedi instable sur la Côte d'Or, chaud et lourd dès le matin avec un soleil bien généreux. Vers midi le ciel s'assombrit et le tonnerre se fait entendre. J'en profite pour sortir de la ville pour tenter de faire quelques clichés. Résultat, beaucoup de pluie et bien peu d'activité électrique, mais je ne rentre pas complètement bredouille.

Cellule orageuse du soir

Un samedi 13 mai orageux, le dimanche pareil. Un tuba (début de tornade ne touchant pas le sol) a même été observé sur Dijon par de multiples témoins (sauf moi..) ce dimanche midi. Voulant me rattraper, je surveille une cellule orageuse qui approche de la ville en soirée.
Cellule plutôt esthétique, et même suspecte pour les chasseurs d'orages par sa structure qui pourrait bien être super-cellulaire (forme d'orage le plus rare mais le plus violent pouvant engendrer des tornades).
Ce type de cellules est très pluvieux, souvent accompagnées de grêles mais peu d'activité électrique. Voici quelques photos de son passage juste au nord de Dijon.
Tout d'abord un cliché en début d'après midi de la cellule orageuse ayant généré un tuba bien esthétique au sud de Dijon quelques heures avant. Son développement vertical est assez imposant.

La cellule du soir, qui arrive de l'Ouest, devant le soleil couchant orangé. 

Pas mal de flashs qui éclaire le rideau de pluie, de l'intranuageux.



L'activité électrique augmente subitement en quelques minutes, mais hélas tout est noyé dans le rideau de précipitation.



L'orage tangente Dijon au Nord, les plus intenses précipitations nous évitent.


L'unique coup de foudre que j'ai réussi a capturer.
 
Après cela la pluie s'est mise à tombée et je n'ai plus rien vu d'intéressant.
Voilà qui termine un bon week end orageux!

Le Ru Blanc

En quête d'un nouvel endroit à explorer, j'avais initialement l'idée de remonter le cours du petit ruisseau le Suzon, en partant de la commune de Val-Suzon, jusqu'à sa source située environ 7km en amont.  Mais au milieu de cet itinéraire prévu, j'ai vu cet endroit nommé Ru Blanc sur les cartes. J'ai donc décidé d'aller y jeter un coup d'oeil.
L'endroit est coincé dans un combe étroite, surplombé sur un des côté d'une falaise cachée 100 mètres plus haut. Un petit sentier balisé longe ce fameux Ru Blanc, qui n'est d'autre qu'une petite source qui alimente le Suzon.
Avec les précipitations de ces derniers jours qui auront gonflé son débit, je me dis que c'est le moment idéal pour s'y aventurer.

Premier orage

Ce jeudi 23 mars 2017 aura été marqué par le premier orage sur Dijon de l'année. Après une journée assez nuageuse mais agréable (17°C), le ciel s'est assombri en fin d'après midi par le sud. A peine rentré du boulot que je braque l'objectif vers le ciel. Quelques clichés qui ont le mérite de donner le top départ de l’année orageuse.

Le ciel se fait menaçant par le sud avec déjà quelques flashs qui illuminent l'horizon.


Le premier impact de l'année est dans la boite.

L'orage s'éloigne déjà par le nord

Un dernier impact avant de s'éteindre.

A noter que l'an dernier le premier orage avait eu lieu le 12 avril 2016.

Vivement les prochains!

Prenons de la hauteur

Ces derniers jours, j'ai eu la chance de pouvoir utiliser un drone pour faire quelques images aériennes. Il y a longtemps que j'ai l'envie de (re)découvrir quelques endroits que je connais par coeur ou presque, sous un autre angle. Malgré une météo pas toujours optimale, j'ai tout de même pu faire quelques clichés. Devant les nombreuses possibilités qu'offre la région Dijonnaise, j'ai du faire une sélection de 4 endroits pour cette fois ci. Je tiens d'or et déjà remercier mon neveu pour ce prêt de quelques jours!

Prisons de glace

Depuis maintenant 8 jours, c'est le froid qui s'est installé sur la France. En résulte de fortes gelées matinales, puis des températures qui restent souvent négatives l'après midi malgré un soleil très généreux. Conséquence, le lac Kir de Dijon s'englace petit à petit, chose pas vue depuis 5 ans et la vague de froid de février 2012.

Dernières lumières

Une bonne partie de la France est en proie aux brouillards en ces derniers jours de l'année. Le Dijonnais n'excepte pas à la règle. Il faut s'élever au delà des 600 mètres d'altitude pour trouver un ciel dégagé, et encore c'est très limite.

Douceur somnitale

Les conditions me paraissent bonnes ce samedi matin pour aller faire une petite escapade dans les hauteurs. Je monte par Plombières les Dijon, direction le Mont Afrique en passant par Corcelles les Monts. -6°C voir -7°C  dans la vallée de l'Ouche recouverte d'une chape de brume glaciale. Plus je monte et plus le thermomètre s'adoucit. Arrivé à Corcelles il passe brusquement de -3°C à 2°C en moins de 2 minutes. Sur le Mont Afrique, plus aucune trace de givre, sauf à quelques endroits toujours dans l'ombre la journée. Finalement le thermomètre affiche 5°C, soit 11 de plus que dans la plaine.

L'hiver VS l'automne

Ce début décembre est synonyme de contraste. Un franc soleil qui nous a accompagné durant une dizaine de jours, puis l'arrivée brutale d'un brouillard glacial. Ce vendredi c'était une rude bataille entre les deux. Malgré le soleil, il y des zones plongées dans une ombre perpétuelle, qui ne dégèlent pas depuis plusieurs jours. Petite escapade rapide dans la vallée du Suzon à l'ouest de Dijon.

Tout le long de cette vallée, les zones à l'ombre du relief ne dégèlent pas malgré une température positive l'après midi. Ambiance glaciale garantie à la tombée de la nuit !





En montant sur le relief alentours (580m), on passe dans une atmosphère plus douce et surtout moins humide. Petit couché de soleil depuis les hauteurs de Curtil Saint Seine.

Je tente le Mont Blanc qui reste hélas dans la brume assez épaisse (distance 230km).

In extremis

Cela fait trois jours que le thermomètre dépasse les 30°C ce vendredi 24 juin. Une certaine moiteur dans l'air se fait sentir mais les orages peu nombreux restent à l'écart de Dijon. En soirée, l'air est déjà plus frais, le vent est tombé, je remballe le matériel photo. Sur les radar de pluie, je vois que les orages sévissent bien plus au sud, vers Lyon ou Mâcon. J'entends seulement de faibles grondements et quelques lueurs vers 22h30, ça se rapproche, mais le spectacle reste en Saône et loire. Peu après être parti me coucher, j'entends un coup de tonnerre beaucoup plus intense, on se relève!

En fait il n'y a pas véritablement d'orage présents sur Dijon. C'est en réalité les enclumes des cumulo-nimbus qui sévissent bien plus au sud, qui s'étendent jusqu'ici. L'activité électrique se cantonnent alors dans les nuages, mais parfois cette décharge retombe au sol avec violence.


Beaucoup d'intranugeux, mais parfois celui-ci se termine en un impact de foudre très intense qui tombe au hasard, avec un vacarme assourdissant.  (j'ai du revoir la luminosité car la partie supérieur était surexposée).




Un dernier intranuageux très intense, qui ne se finira pas en impact hélas.

Deux ou trois impacts explosifs ont sauvés la soirée.

Chaotique

Bien loin des orages dévastateurs qui ont ravagé de nouveau le vignoble Bourguignon, quelques orages sont passés sur Dijon depuis deux jours. J'ai beaucoup hésité à partir en 'chasse' mais je suis resté à domicile. Peu de clichés intéressants car je possède qu'un horizon assez restreint depuis mon balcon.

Les jardins de Plombières

Aujourd'hui petit tour à Plombières les Dijon, ou plus précisément dans ses jardins, situés juste en sortie de la commune. Les jardins sont traversés par un bras de l'Ouche, dans la vallée du même nom. C'est un lieu très calme, idéal pour une petite promenade du Dimanche.



L'Ouche Dijonnaise

Nous n'allons pas bien loin aujourd'hui puisque nous nous rendons à Longvic, petite commune adossée à Dijon. Ici la rivière serpente entourée par des entreprises ou le chemin de fer, et juste à coté de la rocade. Cela n'a pas l'air réjouissant et pourtant, ici se trouve un Arboretum, véritable écrin de verdure au milieu de la ville.

Le plateau de Chenôve

Promenade classique des Dijonnais, le plateau de Chenôve est niché juste au sud de Dijon. Facilement accessible, il est parcouru par de larges chemins plats, un lieu de détente pour les marcheurs ou de défoulement pour les sportifs. Mon seul article sur le plateau de Chenôve était moins réjouissant, puisqu'il parlait du grand incendie qui l'a en partie ravagé durant 3 jours au mois de juillet 2015. lien






Profitons du printemps

Après une longue période de disette, voici enfin venu le temps de flirter avec les 20°C et un soleil radieu. Voici l'occasion de faire une sortie printanière. Nous choisissons un coin que nous n'avons pas encore tenté, Neuilly Les Dijon. A première vue rien de formidable sur la carte, mais allons y !
Et c'est plutôt une bonne surprise. Nous arrivons sur un petit parking le long de l’Étang de Neuilly.


En temps de disette..

En ces temps de vaches maigres, voici une petite collection d'images en vrac prises ces deux dernières années.

Le 16 janvier 2014 au crépuscule, le ciel s'embrase durant quelques minutes au dessus de Dijon




 Le 08 mars 2014, un groupe de grues cendrées passe dans un ciel printanier, image prise à Cerisiers (89).


Le 04 mai 2013, d'importantes inondations touchent le Dijonnais. L'Ouche déborde comme je ne l'avais encore jamais vu.


Eclair intranuageux au dessus de Dijon le 18 juin 2013


 Le soleil tente de percer le brouillard givrant ce 11 décembre 2013


Le même jour mais cette fois ci au dessus du brouillard, au crépuscule


Deux image du 08 décembre 2013, le ciel nocturne au dessus de l’émetteur du Mont Afrique éclairé.


Ce même ciel étoilé mais en direction de la comète Panstarrs et son aspect verdâtre au centre de l'image. Le trait correspond à un avion qui est passé au même moment.


Lever de soleil le 16 octobre 2013 sur Dijon


Voici... en attendant une météo un peu plus clémente...

- Copyright © Bourgogne photo - Skyblue - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -